yoga shiatsu bruxelles

Les bienfaits du sport sur l’organisme

La pratique régulière d’une activité sportive associée à une alimentation raisonnable et équilibrée fait partie aujourd’hui de notre quotidien. Cette hygiène de vie est tellement connue et réputée, qu’on l’enseigne dès le plus jeune âge à l’école, et ce depuis fort longtemps. Toutefois, si l’on répète facilement que le sport « c’est bon pour la santé », rares sont les personnes qui peuvent dire quels en sont les effets. En voici une liste presque complète ainsi que quelques idées fausses qu’il faut se sortir de la tête.

Stabilisation du poids

La première chose à laquelle on pense est que le sport fait perdre du poids. C’est entièrement faux ! Le sport ne fait pas maigrir. En revanche il aide à stabiliser le poids et évit

er d’en reprendre. Pourquoi alors transpirer sur une machine ou dans une piscine ? Tout simplement parce que l’inactivité est bien pire. Nos activités professionnelles sont rarement physiques de nos jours et une journée passée assis sur une chaise face à un ordinateur comporte de nombreux méfaits pour les yeux, le cerveau, les nerfs, le dos, le bassin et les jambes. En stimulant les muscles, on brûle des calories, puis généralement en moyenne après une heure, on brûle les graisses. Pour perdre du poids, il est recommandé de faire des activités physiques de fond, comme la marche à pied, de la course à petite foulée, de la natation, du ski de fond.

Entretien musculaire

Le muscle est une machine de pointe qui a besoin de fonctionner régulièrement. Les muscles deviennent plus forts, plus denses, plus toniques, plus volumineux. Du coup, la fatigue due à l’effort (et dans la vie en général) arrive bien plus tard que pour personne sédentaire. La chaudière que représente un muscle permet d’éliminer les toxines par la transpiration et certaines graisses inutiles. Attention, il faut respecter les règles de base que sont l’échauffement, les étirements avant et après le sport, et boire de l’eau pour bien drainer le système musculaire. Attention : les muscles créent de l’acide lactique. Pour éviter les crampes il faut boire mais surtout se faire masser pour récupérer plus vite et chasser cet acide qui résulte de la combustion chimique des sucres et des graisses.

De meilleurs os et articulations

Là où il y a mouvement, les articulations et les os sont mis à contribution. Si cela paraît une évidence, en revanche les effets sont souvent méconnus. Les articulations, quand elles sont bien stimulées sans être sollicitées à tort et à travers, sont renforcées et assouplies. Du coup, l’amplitude naturelle des membres est conservée et assouplie, et favoriser la mobilité des cartilages est une excellente prévention contre l’arthrose. Pour les os, le sport favorise la fixation du calcium. Lorsqu’on sait qu’une femme en vieillissant perd jusqu’à 50 ou 55% de sa masse osseuse, on voit combien le sport est utile pour se prémunir de l’ostéoporose.

Un dos plus résistant

Le sport est un excellent moyen pour l’entretien du dos dans de bonnes conditions. Le mal du dos est le mal du siècle avec le stress et presque toutes les personnes adultes en souffrent. Grâce à la tonification des abdominaux et des dorsaux, sans parler de l’assouplissement et de la conservation des mouvements naturels de la colonne, celle-ci ne déclenche pas de douleur. Ce résultat est vrai si vous n’avez pas de problème de dos à la base, sans quoi il faudra aller voir un kiné et un ostéopathe, ou même l’avis d’un médecin du sport dans les cas sévères. Les douleurs de dos, notamment au niveau des lombaires, entraînent une fois sur deux une irritation ou un pincement du nerf sciatique, situation très douloureuse et gênante pour dormir. D’où l’intérêt de bouger son dos et de ne pas rester assis toute la journée.

Respiration améliorée

L’effort physique permet d’augmenter la qualité et l’amplitude respiratoire, ce qui revient à dire plus d’air absorbé et une meilleure gestion de l’oxygène. Cela permet de faire plus d’efforts avec moins d’air, un gain appréciable pour pouvoir répondre à de toutes sortes de situation. De plus, le cerveau est mieux oxygéné ce qui lui permet de bien penser et plus calmement. Le système parasympathique fonctionne mieux la nuit et le sommeil est de meilleur qualité. La respiration est également la clé utilisée dans tous les arts asiatiques (arts martiaux, gymnastique énergétique comme le qigong, le taichi, la méditation, le yoga) pour relâcher les tensions et apaiser les émotions. Le souffle contribue donc directement à un meilleur équilibre psycho-émotionnel.

Un cœur pour la vie

Qui dit plus de souffle et plus d’effort, dit plus d’activité du système cardio-vasculaire. Le cœur est un muscle comme les autres et il a lui aussi besoin de s’exercer, de se renforcer, bref de se muscler. Son volume augmente et du coup, il bat plus lentement au repos, ce qui amène à un état de calme plus prononcé. Le sang améliore sa qualité grâce à un apport plus important en oxygène et en hémoglobine. Le volume du débit sanguin et de la qualité du sang permet de nettoyer le réseau vasculaire, ce qui contribue à la prévention des risques comme l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, le cholestérol. Bref, le cœur et les vaisseaux sanguins sont mieux entretenus et se fatiguent moins vite.

Une sexualité renforcée

L’activité physique régulière à deux effets très clairs : il renforce le système immunitaire, notamment quand il est pratiqué en période hivernale et il augmente sa puissance physique. Au niveau hormonal, le sport augmente le taux de testostérone et des hormones de récompense après l’effort (dopamine, opioïdes endogènes et cannabinoïdes). Toute cette chimie augmente le plaisir, la représentation de soi, la confiance en soi, à une meilleure reconnaissance affective de soi. Cela amène naturellement vers une sexualité plus agréable et tonique.

Sociabilité plus importante

Les sports amènent à rencontrer d’autres personnes, d’autres horizons, avec d’autres centres d’intérêts ou vision de la vie. C’est excellent pour les personnes timides ou mal intégrées dans la société, ou trop renfermées sur elles-mêmes. Le fait que le sport donne du plaisir au corps et à l’esprit permet de faciliter les échanges sociaux. Surtout que dans le contexte sportif qui n’est pas celui de la compétition, le jeu prédomine et le stress est diminué fortement. Les relations se font donc sans conflit ou concurrence. Enfin, le sport enseigne le respect des règles, ce qui permet de mieux vivre celles de la société.

Retardement du vieillissement

On l’a vu dans les paragraphes précédents, le sport permet de conserver un corps souple et tonique. C’est-à-dire, un corps qui se blesse moins facilement et se répare plus vite en cas d’accident. Les os sont renforcés, le système immunitaire plus combatif, l’épanouissement personnel plus complet, tout ce qui permet de vieillir en confiance avec son corps et de ne pas sombrer dans un vieillissement prématuré. Il faut bien entendu suivre son âge et adapter son activité sportive à sa condition. Inutile de vouloir faire du rugby à 70 ans, mais en revanche le yoga est toujours possible.

Quel sport faire ?

Ce n’est pas le choix qui manque dans notre société. Mais d’une manière générale privilégiez de pratiquer toujours en parallèle deux types d’activités sportives.

Une activité tonique, qui fait bouger et transpirer, mais aussi une activité de relâchement musculaire et d’étirement. Le mélange des deux permet d’obtenir des résultats tout à fait stimulants sur la santé en général. Un tennisman qui fait du yoga par exemple, ou un coureur de fond qui fait du qigong, tout cela est excellent.

Enfin, pour accompagner tous ces efforts, n’oubliez pas de vous faire masser régulièrement pour vous préparer comme pour vous réparer. Le massage représente une activité physique passive qui est toujours synonyme de détente et de stimulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.